Interview de Francky Vincent :
44 ans que je suis fan de Johnny, je n’ai pas de leçon à recevoir

Je devais avoir sept ou huit ans quand, au début des années 1990, Alice ça glisse est sorti en France. C’est un vrai souvenir de gosse et même à travers mes yeux de merdeux, je sais que le flow goguenard de Francky Vincent a fait osciller des derrières pendant plusieurs étés, suscitant la joie chez un public adulte qui, lui, saisissait pleinement les paroles. 

Les années 2000 sont plus difficiles pour Francky. En témoigne l’ouverture de son restaurant en 2003, une expérience qui tourne court et dont il narre l’échec dans une des diss track les plus avant-gardistes de la scène clash francophone. Avant-gardiste car il faut attendre 2011 pour qu’elle soit déterrée et mise en ligne, affichant plus de sept cent vingt-huit mille vues à l’heure où j’écris ces mots. Encore un succès public, loin des médias traditionnels continuant à prendre Francky pour du matériel à rire. “L’ami Francky” est “doucement retourné dans son anonymat” ; comme en témoigne le ton condescendant de l’article du Nouvel Obs évoquant l’affaire. Francky est désormais boudé et moqué.

La récente affaire des reprises de Johnny avec éve Angeli confirme cet état de fait, les propos de la chanteuse – autre cible facile de moquerie – sont détournés pour pousser le duo sous le bus des réseaux sociaux. La machine à quolibets est lancée. Entre annonce de la sortie d’un album hommage à Johnny en version zouk, démenti d’éve, confirmation de Francky… On s’y perd et Twitter s’affole.

Nous avons cherché à en savoir plus en posant quelques questions à Francky Vincent.

 

 

Johnny Hallyday, c’est difficile à reprendre pour vous ?

Non ! Nous les Antillais, on est doués pour ça car la culture créole, elle est très ouverte, elle est internationale, on mélange le zouk, la pop, la variétéÉ C’est plus ouvert que l’Hexagone !

Vous pensez que les fans de Johnny et de Francky sont compatibles ?

Mais je m’en fous de ça ! Moi je le fais parce que c’est mon idole Johnny ! Quand j’avais dix-huit ans et que je m’entrainais avec mes cahiers de chant, je chantais Que je t’aime, vous voyez. Aujourd’hui, j’ai soixante-deux ans, faites le calcul ! Ouais, c’est ça : quarante-quatre ans que je suis fan de Johnny ! Je n’ai pas de leçon à recevoir !

Vous avez annoncé que vous alliez faire du zouk’n’roll, c’est quoi ça ?

C’est-à-dire qu’on a fait du zouk édulcoré avec des violons, des bois, très chaud. Et comme il y a un k à la fin de zouk, ça sonnait bien « zouk’n’roll » ! On a déjà trois titres de prêts en reprise avec Eve Angeli : Quelque chose en nous de Tennessee, Que je t’aime et Sang pour sang.

Alors pour revenir sur la polémique, expliquez-nous, il s’est passé quoi avec éve Angeli ?

Elle a annoncé que nous avions préparé trois chansons ensemble, ce qui est vrai, mais le journaliste a écrit que c’était tout un album de reprises de Johnny qui était en préparation. C’est ça qu’il s’est passé ! Il s’est trompé.

Et il en est où cet album, Star Soleil ?

Pour l’instant, il est rejeté par les maisons de disques, alors on va tout mettre sur les plateformes de téléchargement et la vie est belle quoi ! On peut déjà télécharger notre titre T’es chiant, on est en pleine promo là.

Vous avez aussi un projet de télévision, c’est ça ?

Oui ! Tout est sur ma page Facebook, il s’agit du pilote d’une émission de divertissement. L’idée c’est que les gens viennent chanter et danser avec moi. Je serai le seul animateur qui ne porte pas un costume de banquier ! Je suis en mode décontraction, toujours le sourire et on fait le zouave, voilà ! On aura des stars qui viendront, vous verrez, on reprendra des standards de la pop internationale et française, du France Gall, du Johnny aussi ahah ! Ensuite, l’idée c’est de partir en tournée, comme la Star Academy, on fera la tournée Star Soleil !

 

Francky Vincent cherche toujours une maison de disques et quand on sait que la plupart de ses titres affichent plusieurs millions de vues, on se demande bien pourquoi ça ne se fait pas. Probablement car il a co?t leur femme.

 

 

style=width: