Les enfants de putains qui spoilent Game of Thrones

Les enfants de putains qui spoilent Game of Thrones

Aaaah Game of Thrones, c’est reparti. C’est cool, on est content, la boucherie reprend, le trône, les dragons, les nichons, les bordels aux yeux bleus, les épées qui tranchent des têtes, c’est de la balle. Tous les lundi on se tape des grosses gifles scénaristiques avec son lot de nouveaux morts, de nouveaux personnages, de nouveaux zizis dans des culs pas lavés du moyen âge. Bah oui mais ces nouvelles aventures hebdomadaires, c’est pas pour tout le monde. Il y a par exemple des personnes consciencieuses qui décident de se retaper les précédentes saisons pour se remettre correctement dans le bain, ou qui, pour éviter de devoir attendre une semaine à chaque épisode, en laissent passer deux, voire trois, pour se les mater d’un coup.

Sur le moment tu penses que c’est une bonne idée. Que tu vas pouvoir te taper tout d’une traite et multiplier un plaisir censé durer 45 minutes. Ça a l’air brillant, tu es tout content comme après le zizisexe. Mais c’est sans compter sur une belle brochette d’enfants de putains, une armée de fiottes en série, semblant tirer un plaisir maximum en gâchant celui des autres, j’ai nommé les spoilers de série.

Tout d'abord quel est ton projet, enfant du démon? Qu’est ce qui te passe par ta tête de nerd de forum World of Warcraft quand tu regardes un épisode avant quelqu’un (souvent avant tout le monde parce que t’as que ça à foutre de ta vie de merde scotché sur ton écran qui est lui même scotché à ton putain de front 24 heures sur 24), et que tu te dis soudainement que tu gâcherais bien le plaisir et le suspense de tous tes contacts en leur racontant ce qui arrive ? Notez bien que j’ai écrit « contacts », voulant implicitement dire que ce genre d’événement n’arrive jamais en face à face, mais bien caché derrière l’ordinateur. Ces mecs là ont le courage d’un blogueur mode sur un ring de boxe, soit un chiffre négatif avec trois zéros derrière. Imaginez un peu le nombre de gifles par minute distribuées si les spoilermans avaient les couilles de spoiler en public. Un peu comme quand on nous disait quand on était petits qu’une barbie s’achetait toutes les dix secondes dans le monde. Peut être qu’un jour on enseignera aux écoliers qu’une balayette laser est généreusement distribuée toutes les cinq secondes, quelque part dans ce vaste monde, à un spoiler man, avec pour objectif avoué de lui casser les deux rotules d’un coup et de le foutre sur une chaise roulante toute sa vie. Le bonheur.
 


Pourquoi je parle de ça ? Parce que depuis ce soir, les gens comme moi qui n'ont pas encore vu le nouvel épisode savent déjà ce qui se passe dedans. Et Dieu sait que je n’ai pas cherché, que je ne suis pas allé sur la page fan officiel ou je ne sais quoi. Bah non, j’ai juste scrollé ma page d’accueil Facebook et j’ai été servi. Des foutus prix Nobel de Bercq sur Mer dans mes contacts, l’élite de notre nation, du génie Segpa en batterie, du candidat Confessions Intimes spécial découverte série télévisée, qu’on pourrait diviser en deux catégories.

La première, la plus pute, la plus avouée, celle qui ira directement en enfer la seconde où ils trépasseront : les spoilers bâtards, qui ont vraiment envie de te niquer ton épisode. Eux ils tournent pas autour du pot, ils te mettent direct une capture d’écran de tel ou tel mort, ils s’en battent les couilles, thug life virtuelle. Ils te crient Yolo au visage de leur ordinateur, ce sont des cramés. Ils sont super contents de voir des gens s’énerver et de leur baiser leur série, et donc par logique ont vraiment envie de se prendre une main plate dans le visage la prochaine fois qu’on les croise. Manque de respect total. Méchanceté 3000%. Encore un type d’humain qui tire son bonheur en gâchant celui des autres. Encore un qui devait se faire racketter ses BN à la récré et qui en veut à la terre entière maintenant qu’il a des poils au zizi. Mais attention petit enculé, le karma veille au grain, la roue tourne, femme à lunette mort au tournant, qui roule boule la chatte à Laurent Voulzy. La roue tourne effectivement bien, et un jour c’est peut être nous qui te spoileront sur ta propre vie en t’annonçant que ton boulanger se farcit ta dinde de femme depuis des années, depuis l’épisode pilote de ton mariage. Enculé. Profite de ces années pépère à te gratter les testicouilles devant ton écran plein de graisse tant que tu peux, peut être qu’un jour la localisation d’adresse via IP sera accessible à tout le monde, et des gens viendront t’insérer des objets contondants dans les fesses à l’heure du petit déjeuner sans que tu sois d'accord.

 


Puis vient l’autre catégorie, et c’est peut être celle-ci la pire. Les deuxièmes c’est ceux qui y vont de leur petits commentaires censés être discrets, de leur petit statut de fiotte sur le dernier épisode dont tout le monde se fout. Le statut censé être un clin d’œil pour ceux qui ont vu l’épisode, un truc en catimini pour les initiés, un truc en ninja, mais qui ne l’est pas DU TOUT. Putain ceux là ce sont les meilleurs. Croyant ne rien divulguer de l’épisode, avec des allusions bien grasses et bien pistées à 12000 kms, en trois secondes et demie, si tu possèdes un Q.I supérieur à celui d’Enora Malagré, bah t’as compris. T’AS TOUT COMPRIS DE CE PUTAIN D’EPISODE QUE TU VOULAIS TANT VOIR BORDEL DE MERDE. Et le pire, c’est que quand tu lui fais gentiment la remarque en traitant poliment sa mère de travailleuse du sexe sur une aire de repos de l’autoroute du soleil, ce brigadier corky te rétorque un : « Mais j’ai rien dit !! ». Mais SI, t’as TOUT dit, monteur de grand huit. Même ta mère aurait vu que t’as tout dit, même ta mère te défendrait pas sur ce coup là, putain de forain du Wisconsin. T’as tout dit et tu t’en es même pas rendu compte, t’es tellement con que tu croyais être discret mais tout le monde sait que c’est toi, comme quand tu pètes dans le metro et que t’es le seul à faire semblant qu’il se passe rien, enculé de futur punching ball vivant. Collabo. Shérif cotorep. Meurs deux fois d’asphyxie écrasé entre deux aisselles d’ouvriers revenant du chantier sur la ligne 13, bâtard.

Que faire pour contrecarrer les plans machiavélo-fiotti-geek de ces enfants d’écuyers bègues ? Si tu n’as pas envie d’aller en prison, mieux vaut éviter le contact physique. Tu peux toujours embaucher quelques yougos bien véner sur le deep web pour leur montrer la vie en 47 secondes de MMA, mais t’as deux chances sur trois de tomber sur le FBI qui viendra plutôt distribuer quelques manchettes à ta porte qu’à celle du spoilerman. Ensuite il y a a la manière douce, qui consiste à pourrir ces messieurs sur Internet, mais c’est exactement ce que souhaitent ces cafards, m ‘étonnerait pas que la moitié se paluche leur zizi de Hobbit sur nos insultes virtuelles. A oublier donc. Résultat, soit on coupe son Internet le temps de tout rattraper, soit on investit dans une batte de baseball full aluminium 30 pouces (y’en a des pas chères sur Amazon) et on part gentiment s’expliquer, en privé, en toute quiétude, avec nos supers copains des réseaux sociaux. Si telle est ta décision, tu pars en croisade pour des années, tu te fais un masque de Guy Fawkes et tu commences une vendetta sans fin, mais c’est un autre sujet.

Moralité : Faites comme moi. Rien.

Du même auteur