Toi on t’a déjà suffisemment défoncé la gueule sur les Internets. Mais c’est l’occase d’en remettre une couche et de t’achever d’un pointard dans le nez pendant que tu es à terre, tout simplement parce qu’on te croise encore dans les rues. Bordel mais qu’est ce qui va pas chez toi ? Est ce que tu t’es levé un jour en te disant que ton activité préférée serait de te faire victimiser et traiter de merde par à peu près toutes les catégories sociales et vestimentaires de personnes autour du monde, même les plus dégueulasses ? Putain mais même les punks à chien te crachent dessus et te jettent leur Maximator 12 degrés en canettes à la gueule. Les lascards en Sergio tacchini de 17 piges fan de Mister You te rackettent ta beuh dès qu’ils en ont l’occasion. Les bobos te regardent avec compassion mais se disent que tu dois pas sentir très bon quand même si on t’approche trop près. Les bourgeois voient en toi l’enfant qu’ils expulseraient de chez eux si le leur venait à être comme toi. Les hipsters se réjouissent de l’abnégation dont tu fais preuve pour faire ressembler tes cheveux à un bonzaï arménien. Personne ne t’aime et tout le monde veut te caler tes best of de reggae dans le cul. Et on ne connaît pas beaucoup de personnes qui mettent de la pizza dans leurs cheveux pour arriver au résultat qu’ils attendent capillairement parlant, alors t’as pas trop le droit d’ouvrir ta gueule en public. Va plutôt rouler un joint de mauvaise herbe en sautant sur du ska et en appelant le renoi à VRAIES dreads du parc où tu crèches avec tes potes aux cheveux plus sales que le cul d’un clodo un soir de St Patrick « mon frère », qui t’en collera une directement après. Ah là tu vas la sentir la vibe de la Jamaïque dans ton crâne, saloperie.


Partage ton type de personnalité:

Toi aussi fais le test pour savoir quel connard tu-es !