Le meme peut-il être considéré comme un acte créatif ? On en parle avec Yugnat999

Publié le par
Salut Tanguy. Tu es le jeune parisien se cachant derrière le compte Instagram Yugnat999, compte diffusant des memes. Première question : pourquoi chacun de tes memes est en franglais ?

Alors en fait j’avais fait un meme en franglais pour déconner à la base sur Neurchi de Memes à l’époque et, je sais pas, j’ai adopté ce langage parce que j’ai trouvé ça marrant. Ca m’a permis de me créer une identité propre sans faire comme tous les autres meme makers en mettant un simple watermark. Puis d’un côté ça me permet de railler un peu tous ces gens qui utilisent des anglicismes à tout va pour se donner une contenance dans le taf et se la jouer start up nation. Y a aussi la francisation d’expressions typiquement anglaises qui ajoute un côté cool au délire.

Te considères-tu comme un créateur ? Le meme est-il pour toi une création de contenu à part entière ou juste un passe-temps entre deux stories Instagram ?

Je me considère comme un créateur, je prends des images, je les modifie parfois, j’ajoute des captions, je cherche des vannes, des jeux de mots, j’adapte. Pour moi c’est de la création, mais c’est aussi un passe-temps, pas entre deux stories, mais genre dans ma vie de tous les jours, c’est un hobby. Mes stories Instagram c’est l’autre versant de mon compte, c’est le côté personnage marrant, influenceur raté, le meme maker derrière les memes.

Avec plus de cent mille abonnés, tu pèses. C’est comment la fame à la française ? Tes livreurs Deliveroos/chauffeurs Uber te reconnaissent-ils ?

Écoute pour l’instant la fame à la française se passe relativement bien, j’arrive encore à sortir de chez moi sans tomber sur une horde de fans. On me reconnaît un peu en soirée ou dans la rue mais jamais rien de bien violent. C’est sympa de voir que mon travail est reconnu, après je ne suis pas toujours à l’aise avec le fait qu’on vienne me voir pour me le dire. Je suis de nature plutôt introvertie dans la vie.

Veux-tu te servir de ce début de notoriété comme un tremplin vers quelque chose d’autre ?

Oui clairement, ce genre d’opportunités ça se construit et ça s’entretient. Je ne vais pas me laisser enfermer et voir ce travail pourrir au bout d’un certain moment. Faut être agile dans la start up nation et toujours avoir des insights sur ce que tu veux faire dans le futur.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

J’ai un background culturel d’éponge, je saurais absolument pas te faire un listing< des trucs qui m’ont marqué depuis mon enfance et qui m’influencent. On va dire que je pioche un peu partout, je m’adapte à mon public, je fais des recherches parfois pour des memes, je n’ai pas de marqueurs spécifiques. Si tu regardes bien les trends sont cycliques dans les memes, c’est à dire que les templates changent mais veulent toujours un peu dire la même chose. L’originalité n’est vraiment apportée que par l’actualité dont se nourrissent les memes. Puis Internet c’est sans fin, tous les jours tu as du contenu qui se crée à perte de vue, tu peux difficilement être à court, donc pour l’inspi je ne me fais pas trop de souci. Peut-être que je suis marqué comme beaucoup de gens de ma génération par les prémices d’Internet, par les Skyblogs, Msn, Limewire, Emule, les Totally Spies, F3X le choc des héros, Evanescence, la tecktonik…

 

Regrettes-tu la fin de cette époque ou es-tu en phase avec l’Internet d’aujourd’hui ?

J’ai une nostalgie parce que c’est mon enfance et mon adolescence, avec le temps tous les souvenirs sont bons. Mais en vrai je ne regrette pas l’Internet qui va à deux à l’heure, les designs tout moches, et je suis bien content de trouver n’importe quel film, série ou musique en un claquement de seconde où que je sois dans le monde.

Tu partages régulièrement des moments de ta vie perso entre deux memes : est-ce que tu ne perçois pas ce mélange comme un risque ?

En fait je mélange pas vraiment, je montre ce que j’ai envie de montrer et je joue un énorme personnage avec Yugnat999. Je ne suis pas du tout la même personne en story que dans la vraie vie. Je me suis donc un peu protégé contre ce risque de mélange. Mes amis se foutent régulièrement de ma gueule avec ce compte en disant que j’en fais trop, c’est sûrement vrai, mais je pense que c’est aussi ça qui fait rire les gens.

N’as-tu pas le sentiment de surfer sur cette vague de dépression “jeune cadre sup parisien pseudo boheme” que l’on retrouve sur l’immense majorité des comptes de memes français ?

Je sais pas si je surfe dessus, mais je sais que c’est une chose dans laquelle je baigne tous les jours. Est-ce que c’est de l’arrivisme ? Je ne pense pas. C’est plutôt un constat. En revanche que je le pousse au max, que j’en use et que j’en abuse, ça c’est vrai, ça me fait rire c’est un peu l’essentiel.

N’as-tu pas peur de risquer de tourner en rond en ponçant à l’infini ce thème ?

Je pense que j’arriverai à me renouveler. Je m’inspire de mes expériences et de celles de mon entourage ou de gens que je peux rencontrer. Vu que je suis amené à changer, que ma vie et mon entourage évoluent, je pense que j’aurais de la matière à commenter pendant un bon bout de temps.

Le fait qu’autant de followers se reconnaissent dans ces situations memesques ne te fait pas penser que nos vies se sont uniformisées?

Forcément on a des similitudes dans nos vies, le capitalisme encourage ça, l’uniformisation de la société pour vendre toujours plus en réduisant les coûts que pourraient engendrer les spécificités. On te donne l’impression que tu es unique, mais en fait t’es unique comme tout le monde. Donc oui tout s’uniformise et s’asesptise, c’est le début de la société Bienvenue à Gattaca.

Tes memes aussi s’uniformisent ?

Y a des patterns qui se forment forcément, des sujets ou des situations qui font plus rire que d’autre et donc que je vais mettre en avant. Mais comme je m’inspire de ce qui se fait sur Internet et que les trends changent tous les jours, mon travail garde une certaine fraîcheur. C’est un gros travail de veille, de curation et d’information, mais c’est ce qui fait que ca marche aussi bien je pense.

Est-ce que tu penses qu’il est possible de faire du meme sans une certaine connotation politique (comme ton attachement au MFC 1871) ?

Mon attachement au MFC1871 c’est surtout que j’ai acheté l’écharpe au Saint Sau un soir complètement bourré, ça s’arrête là. Je pense que c’est possible mais que ça perd en saveur, t’es obligé de te dévoiler un peu quand tu fais des memes, parce que sinon ça sonne faux.

 

Que dévoiles-tu de toi dans tes memes ?

Si je le dis ici y aura plus de surprises, je pense que si on suit mes memes et mes stories depuis un moment on peut voir un peu dans quel état d’esprit je suis, ce que j’aime et ce que j’aime moins, et même sûrement une couleur politique.

Est-ce que cet humour memique pourra un jour trouver un moyen de rentrer dans le monde réel ? Autre que par ton merch ?

Bah j’espère bien ! J’ai un projet avec un pote qui devrait voir le jour dans le courant du mois de juin et cela ne sera pas du merch. On est en train de s’organiser pour faire un truc cool et chiadé.

Peux-tu nous en dire plus ? Que doit-on attendre en juin ?

On va faire une expo, je ne vais pas en dire plus pour le moment parce que je préfère être sûr que tout soit d’équerre avant de faire des plans sur la comète.

Est-ce que produire du meme à la chaîne est le nouveau fordisme cool ? Qu’est ce que tu réponds à celles et ceux qui te reprochent de privilégier quantité à qualité ?

Je le fais pas dans le but de submerger les gens et de privilégier la quantité à la qualité, je produis autant parce que j’ai autant d’idées et que j’ai envie de tout poser, de tout conserver. Ça me vide la tête et ca me permet d’extérioriser parfois. C’est pas pour être cool, c’est juste comme ça.