Arrêtez de manger, devenez respiriens

Arrêtez de manger, devenez respiriens
AUTEUR

Michel

PUBLIÉ

Le

Dans ma quête d'un corps toujours plus dominant je me suis mis à la course à pied avant de devenir végétarien. La trentaine a donc eu cet effet irréversible sur moi : elle a transformé le buveur d'eau de javel que j'étais en fiotte assermentée. Mais j'assume. Je persiste même en réfléchissant à d'autres moyens de sanctuariser mon temple. Et si la quête d'une pureté aryenne passait non pas par le changement d'alimentation mais par l'éradication pure et simple de toute forme de nourriture ?

Je m'explique. Le jeûne a fait ses preuves. Il aide notamment à lutter contre le cancer. Il déglingue même la dépression. De plus, de nombreuses start-up démontrent aujourd'hui que manger devient anecdotique. En effet, pourquoi assaisonner sa salade du marché quand une poudre à mélanger fournit au corps tout ce dont il a besoin ? Finis le coup de barre post repas et les problèmes digestifs. Devenons des machines. Mais nous pouvons aller encore plus loin, plus profond dans la matrice nourricière. Lançons un génocide définitif et radical sur la nourriture. Plus de repas, plus jamais. Comment ? En devenant... un caillou RESPIRIEN. 

 

"L'inédie (parfois appelé respirianisme ou pranisme) est le fait pour une personne de vivre sans se nourrir en puisant son énergie dans le milieu ambiant." Source

 

Mais avant de vous expliquer ce mode de vie, je tiens à vous présenter l'homme qui me l'a fait découvrir : Yann. Ou, plus exactement, Yann Fañch De-la-lumière-qui-fond-le soleil (lisez son blog, ce n'est que pure magie). Cet ancien ingénieur devenu chaman puis télépathe (il peut communiquer par la pensée avec les tifiens et les plantes) puis organisateur du Fruktifest (un événement gratuit consistant, pour faire simple, à se nourrir de fruits juteux tout en prenant des bains) a eu une révélation à l'été 2012 en entrant en communication avec une tomate (oui, une tomate). De cet échange est née une évidence : pourquoi faire souffrir des fruits quand on peut puiser son énergie dans l'univers ? Pourquoi gaspiller l'eau alors que la lumière du jour suffit à nous faire vivre ? Ne plus manger, et ne plus boire, sur le papier, c'est dur pour les gras du bide et autres trous d'éviers que nous sommes, mais les bénéfices sont énormes :

 

"Si la guerre mondiale atomique survient (...), l'humanité risque de disparaître, de devenir maladive, monstrueuse et stérile, excepté pour les respirien-ne-s qui sont à l'abri de la contamination par la radioactivité des aliments et de l'eau."

 

 

Ouvrez les yeux ! Mais je vous vois venir. Techniquement, se priver d'eau et de pain-frites mène à une mort certaine. Je ne vais pas vous la faire à l'envers. L'organisme humain peut supporter un jeûne total, s'il n'exclut pas la prise de boisson, sur une période assez longue allant jusqu'à près de trois mois. Mais ça, c'est ce que les scientifiques essayent de nous faire croire. Ces mêmes personnes corrompues par les lobbyistes reptiliens de l'industrie agro-alimentaire. Dépassons ces concepts pour nous inspirer d'Hira Ratan Manek, une indienne qui, en 1995, décida de se nourrir de la lumière du soleil en observant celui-ci aux premières heures du jour ou au crépuscule.

 

"C'est cette pratique qui lui permettrait de se nourrir depuis 1995 de lumière solaire et d'eau solarisée (exposée au soleil durant 5 à 8 heures). " SOURCE

 

Ça vous la coupe hein ? Toutes ces années à dépenser son salaire en buffets Campanile alors qu'il suffit d'ouvrir ses volets ! Ils feraient bien de s'en inspirer tous ces petits Africains qui traînent leurs fesses affamées sur leurs terres sèches infoutues de donner naissance à des patates. Pour finir de vous convaincre, je vous présente Ellen Greve aka Jasmuheen. Ellen n'a pas mangé depuis 1993. Elle fait bien quelques entorses (du thé ou une boule de glace, la base quoi), comme ça, pour le fun, mais elle reste ferme. Conséquences ?

 

"Mon ADN change pour absorber plus d'hydrogène et est en train de passer de 2 à 12 séquences." SOURCE

 

Elle devient une X-MEN ! Alors, ok, la télévision australienne l'a mise au défi de ne plus boire et manger devant ses caméras. Résultat, le programme a du être stoppée rapidement car le docteur de l'émission a précisé que madame Greve risquait une insuffisance rénale (et accessoirement la mort). Mais tout de même, Ellen a été respirienne pendant quatre jours et a pu monter son petit biz, pépouze, en vendant des milliers de livres et en collectionnant des fans bien gogoles parmi lesquels Verity Lynn, âgée de quarante neuf ans, partie s'isoler au nord de l'Ecosse accompagnée du livre de Jasmuheen. Elle est morte d’hypothermie au septième jour du processus. Une petite pensée également à Lani Morris, morte d'un accident vasculaire cérébral au dix-neuvième jour de sa pratique de l'inédie. Changez rien les gars et nourrissez-vous de la lumière.

Du même auteur