"L’émancipation sexuelle des femmes est cruciale pour construire une société plus égale" - interview de Lucie Blush

Salut Lucie ! Pour parler rapidement de toi : tu approches la trentaine, tu es le clavier derrière welovegoodsex et la caméra derrière luciemakesporn.com. On te présente souvent comme une des figures françaises du porn féministe. Est-ce que cette étiquette te convient et ne la trouves-tu par trop ‘limitante’ ?Je ne vois pas en quoi ça pourrait être limitant, bien au contraire ! Je suis fière de faire du porno féministe et heureuse que le public français y trouve son plaisir !Judy Minx, Erika Lust, Ovidie,… sont autant de noms associant pornograhie et féminisme. Tu te situes comment par rapport à elles ? Il me semble d’ailleurs que tu as déjà travaillé avec Ovidi ...

Ma jeunesse sur les ondes ou la nostalgie de quelques émissions radios

Ma jeunesse sur les ondes ou la nostalgie de quelques émissions radios

Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Il y avait une bonne raison à cela. À savoir que je me levais tout aussi de bonne heure le lendemain matin, pour aller prendre le bus vers mon collège de petite province, dans le froid et avec pour seule compagnie les SEGPA et les loups alentours. Je m’asseyais toujours, tremblant, au cinquième rang à droite et vissait littéralement mes écouteurs au plus loin dans mes oreilles. Tentant d’étouffer les rires pré-pubères et flasques des SEGPA ainsi que les jingles de France Bleu Alsace et ses vendeurs de bien-être nauséabond.Avant que d’être cet espèce de petit enculé méprisant, France Bleu Alsace m’avait pourtant servi d’o ...

Michael Jordan, la crevure derrière le génie

Michael Jordan, la crevure derrière le génie

Gamin je vouais un culte passionnel à Michael Jordan. Je collectionnais ses posters, cartes upperdeck, K7 vidéo et autres livres biopics. J'avais même un ballon blanc transparent à son nom payé 150 francs, soit trois mois d'argent de poche, et avec lequel je me refusais de jouer, par peur de l'abimer. Il cranait fièrement sur une étagère au-dessus de mes Reebok Shawn Kemp - autre grande idole de mon enfance. Ce n'est que quelques années après ses 134526 retraites et 134525 retours plus ou moins réussis que j'ai commencé à m'intéresser à l'homme. Débutant la NBA en 1991/1992 je n'ai connu de MJ que des succès francs et massifs (oui, bon, oublions sa perdition dans le baseball ...

Ôde à la biatch

Ôde à la biatch

A force de socialisation et de connaissance de la psychée féminine, j’en suis arrivée à une certaine conclusion. Enfin, plutôt, à un paradoxe qu’il ne va désormais pas être facile d’assumer. Posons-le tout de suite à partir de l’affirmation suivante, qui ne manquera pas de faire écho à certaines de nos lectrices ou à leurs acolytes masculins qui les auront peut-être entendues dire un jour : « Moi, de toute façon, j’aime pas les filles. »Phrase qui, de mon avis, a tendance à se faire un peu trop entendre dans nos cercles, (et c’est là qu’éclos le paradoxe), de copines jacassantes qui se revendiquent plus couillues que coquettes. Car oui, il n’est pas ra ...

9 Août 1942, le match des bonhommes

9 Août 1942, le match des bonhommes

C'était un autre temps. C'était un autre contexte. C'était la seconde guerre mondiale. Une vie ne valait pour certains pas plus que la balle mettant fin à celle-ci. Mourir à cause de, pour ou contre une idée.Depuis l'été 1941, Hitler dans un élan mégalomane mû par le désir de se foutre sur la gueule avec tout le monde, même avec ses faux alliés d'hier, attaque l'URSS dans la célèbre opération Barbarossa. Le procédé est toujours aussi effroyablement efficace. La Wermacht progresse, les SS ratissent ensuite. Ce sont ces mêmes soldats et SS qui décident d'instaurer, dans l'Ukraine occupée d'alors, un championnat de Football pour tuer l'ennui. Inutile de dire que l'équipe ...

Pourquoi je ne vote plus

Pourquoi je ne vote plus

Je ne me rappelle plus vraiment de mon dernier bulletin de vote. Ni de l’occasion, ni du candidat sélectionné. Cela devait être pour une vague connaissance de mes parents aux cantonales d’Ussac, en Corrèze. Gros enjeu politique. Mais cela n’a pas toujours été ainsi. À mes 18 ans je me suis montré assez enthousiaste à l’obtention de ma carte électorale. J’ai même le souvenir de mon premier bulletin, de cette impression de faire partie d’un tout, d’être un citoyen reconnu et reconnaissant. Mais cette volonté participative s’est étiolée au fil du temps, au point, 15 ans plus tard, de ne plus voter. Pire, de découvrir que des élections ont eu lie ...

"On est de grands enfants, autant le revendiquer" - interview de Julien de Gamehope

Salut Julien, tu es rédacteur en chef de Gamehope, un site traitant de l’actualité vidéoludique depuis 15 ans maintenant. A ce titre j’aimerai te poser quelques questions sur le journalisme dans le jeux-vidéo et, plus globalement, sur le marché en lui-même. Mais commençons par l’actualité potin, le ‘sushi gate’. Peux-tu nous parler de ce non-évènement qui a fait couler tellement de clics ?Tu l’as dit, c’est très clairement un non-événement. Ce n’est pas vraiment le genre de choses qui fait passer le jeu vidéo pour quelque chose de sérieux auprès des autres industries, mais avec un peu de recul, c’est quand même assez rigolo. C’est à dire que les voyages ...

Ces jeux vidéo à durée de vie infinie

Ces jeux vidéo à durée de vie infinie

A l'ère du jeu prêt à jeter dont la durée de vie excède rarement les 10 heures, il est bon de se remémorer quelques grands titres traversant les époques. Ceux là-même pouvant prétendre au statut de jeu rejouable à l'infini. Il y a des cartouches, des cd, que nous ne revendrons jamais, et pour cause, ils sont éternels. Voici donc une liste, non exhaustive, d'oeuvres qui resteront pour toujours dans notre ludothèque.SOUL CALIBUR IIIOn a tous du nippon en nous. Le mien a fait irruption en 5ème. Je lisais des mangas en cours de maths, j’insultais mon frère en japonais et surtout, surtout, je passais mes dimanches sur ma PS2 à jouer à Soul Calibur III. Pour condenser les dizain ...